Tendance beauté: c’est quoi la slow esthétique

En beauté comme en mode, il y a des tendances. Il y a pourtant des tendances qui tendent à faire bouger les grandes lignes de la nature profonde des consommateurs. Le bio en fait partie, la slow esthétique aussi.
La beauté qui dure

En beauté comme en mode, il y a des tendances. Tantôt, le rouge, tantôt le rose, tout est une question de saison. Il y a pourtant des tendances qui tendent à faire bouger les grandes lignes de la nature profonde des consommateurs. Le bio en fait partie, la slow esthétique aussi.

Mais qu’est-ce que la slow esthétique?

Parenté avec un autre mouvement bio-écolo, le Slow Food à l’instar du fast food, qui prône une alimentation raisonnée, plus locale et « verte ».

Mme Forget Naturopathe, pionnière en matière de soins médico-esthétique ici au Québec a changé son fusil d’épaule pour revenir à ces anciens amours, la naturopathie et ses multiples vertus.

La naturopathe cosméticienne et son cheminement en beauté

Avec ses nombreuses années d’expérience auprès des dermatologues, chirurgiens esthétique et de son réseau de professionnels de la beauté, Mme Forget a commencé son parcours dans le domaine de l’esthétique en offrant l’épilation permanente au grand public. Bien vite baignée au milieu des injections de Botox, des traitements laser et des peelings chimiques elle a été témoin de l’évolution des soins de rajeunissement qui ont infusés les instituts médico-esthétique au début 2000. De retour à l’essentiel avec l’envie de se tourner vers une esthétique plus naturelle,  elle forge sa propre gamme de produits à cachet biocompatible la gamme de produits cosmétiques Davincia, à l’instar des méthodes anti-âge conventionnelles, le fruit de ses recherches propose des traitements tout aussi efficace et même plus pour plusieurs affections relatives à la peau. Cette fois ci, elle offre des résultats sans effets secondaires, sans surprises inopinées par des techniques et produits uniques et naturels tel le soin biocompatible.

Ralentir pour mieux avancer c’est bon aussi en beauté
  • Consommer l’esthétique autrement, en choisissant consciemment ses produits, si possible la cosmétique bio et naturels et en évident les conservateurs environnementalement contrevenants.
  • Prendre conscience de la réalité, jusqu’où aller pour être belle.
  • Ne pas miser que sur l’effet wow. Inutile de courir après l’ingrédient ou le traitement miracle, il est impossible de régler des années de dommages en 1 minute. Il suffit de pensé aux régimes miracles et de l’effet yoyo de ces derniers.
Mme Forget désire partager pour éclairer

Bien loin d’être obnubilé par le bio, Nathalie Forget ND.A cherche à nous faire réfléchir sur nos réflexes de consommation. Selon elle,  il est possible de prendre soin de sa peau de façon plus naturelle sans pour autant virer accro du bio, L’idée : comprendre les besoins de la peau et y répondre de façon « slow », avec des produits sains et naturels. Miser sur la nutrition et la prévention. Son mouton noir : la cosmétique et l’esthétique « conventionnelle », plus précisément les méthodes agressives et les ingrédients issus de la pétrochimie (huiles minérales, silicones, conservateurs), qui ont une utilité réelle dans la recette des produits de beauté (les silicones par exemple, permettent au produit de bien glisser sur la peau), mais qui sont source de pollution et peuvent être remplacés par leurs adjuvants naturels. Ces substances ont tendances à s’agglutiner dans la peau et l’obstruer puisque le corps ne peut les assimiler. En fait, elle propose de se basé sur des substances biocompatibles mieux assimilables. (La peau comme toutes matières vivantes a besoin des éléments essentiels à sa vitalité; eau, oxygène, vitamines, minéraux et protéines, les simples bases de la vie quoi.)

Comment intégrer le « slow » au quotidien ?
  • En pensant long terme
  • En optant pour les gammes de produits de beauté naturelles qui évitent les matières chimiques ou synthétiques.
  • En optant pour des solutions esthétiques non invasives, saines aux effets durables comme le soin naturel biocomaptible.
  • En prenant le temps de bien se renseigner avant de faire ses choix beauté, informer-vous sur la philosophie de l’entreprise qui fabrique les produits ou vous offre vos services corporels. Faire un grand pas dans la bonne direction vaut mieux que 10 vers la mauvaise.
  • En prêtant attention à la liste des ingrédients qui entrent dans la formulation des produits.
  • En adoptant un mode de vie sain qui apporte des résultats durable.
  • En misant également sur la bonne alimentation, l’effet des nutriments sur notre peau, le « inside out »
  • En se maquillant légèrement mais avec des produits bio. L’idée étant aussi que si la peau est bien entretenue, elle sera plus belle et aura moins besoin d’être maquillée.
  • En respectant votre corps, travaillant avec lui et non contre lui.
Le « slow » et l’avenir de l’industrie de la beauté selon Mme Forget

Depuis Cléopâtre, les femmes utilisent les laits, les crèmesmasque visage, les bains pour dorloter leurs peaux, ce sont des outils à valeurs sures qui ont leurs places depuis des millénaires. Avec l’éclatement actuel du « fast esthétique », à trop vouloir forcer les choses et brusquer la peau, on obtient des effets rebonds qui devrons être adressés inévitablement. Tôt ou tard, les masques tomberont, la femme qui a manqué de respect à la nature de sa peau se verra tenue de revenir en arrière pour corriger les dommages créés. A ce moment, la conscience collective de l’industrie de la beauté aura su motiver les instigateurs de cette industrie à offrir des solutions plus saines et durables.

 

D’ici là, Mme Forget se donne comme mission d’inspirer les femmes à prendre soins de leurs santé/beauté naturellement, elle partage avec passion son savoir et son expertise afin de pionnier cette vague émancipatrice qui bercera les gens vers leur meilleur être.

Christiane Drouin

www.davincia.ca