L’acné et les dommages sur la peau

L’acné est le résultat de l’augmentation de la production de sébum, l’accumulation des cellules mortes qui s’agglutinent avec ce sébum et les poils qui pousse dans le follicule.
L’acné c’est quoi

L’acné est une maladie de la peau qui se localise où il y a une forte densité de follicule pilo-sébacé (poil et glande qui produit le sébum).

Ces zones sont situées principalement sur le visage, le haut du dos et la poitrine.
L’acné est le résultat de l’augmentation de la production de sébum (souvent sous l’influence hormonale), l’accumulation des cellules mortes qui s’agglutinent avec ce sébum et les poils qui pousse dans le follicule. La bactérie de l’acné (Propionibacterium acnes) s’installe dans ces conditions favorables et finit par créer des dommages. Le P. acnès libère des enzymes qui provoquent une inflammation locale dans le follicule, puis causent des rougeurs, des enflures et parfois une sensibilité épidermique. Il est à noter que cette bactérie s’alimente de sébum et est dite anaérobie, elle n’aime pas l’oxygène donc se plaît, croît et se multiplie dans ces conditions. La flore de la peau étant aussi déstabilisée, elle laisse place à l’invasion de ces bactéries pathogènes et la réponse inflammatoire du corps s’en suit.

Trois éléments sont nécessaires à la formation d’une acné :

  • Séborrhée: production excessive de sébum par les glandes sébacées sous l’effet des androgènes.
  • Kératinisation: obstruction en amont, accumulation du sébum et de peau mortes.
  • Inflammation folliculaire: Par la Bactériologie de l’acné: Propionibacterium acnes = pustules et macrocystis.

On estime que près de 80% de la population aura eu de l’acné, la majorité l’aurons développé à l’adolescence.

Les principaux types d’acné

Acné rétentionnelle :
Non inflammatoire

  • Séborrhée
  • Comédons
  • Microcystis

Acné papulopustuleuse :
Inflammatoire

  • Séborrhée
  • Comédons
  • Microcystis
  • Papules
  • Pustules cicatricielles

Acné conglobata :
Inflammatoire

  • Nodules, surtout kyste
  • Abcès, cicatrices
  • Ulcérations hémorragiques
Pourquoi il en résulte des cicatrices

Les bactéries qui composent l’acné affecte le collagène de la peau et sont responsables des dommages et des cicatrices résultants de cette affections, ne tardez pas à libérez votre peau et ainsi prévenez les dommages irréversibles.

Différents facteurs responsables de l’acné

L’hérédité, on a remarqué que les personnes qui ont de l’acné, en général, ont des membres de leur famille qui ont eu le même problème.

L’exposition à certains polluants semble un facteur de risque ; la catastrophe de Seveso a eu parmi ses conséquences de déclencher une épidémie d’acné chez la population touchée par les dioxines. Certains pesticides aussi perturbateur endocrinien, semblent capables de déclencher des épisodes d’acné dit « chlorique » ou chloracné.

Certains médicaments de synthèse favorisent également l’acné.

L’alimentation pourrait être considérée comme un facteur aggravant mais non la cause. Il est fréquent que les patients associent la consommation de chocolat, de charcuterie ou d’aliments riches en lipides à l’acné. En revanche, il semble exister un lien entre l’acné et la consommation d’aliments à indice glycémique élevé et de lait de vache. Ces produits sont soupçonnés d’agir par le biais de l’hormone IGF-1 qui stimule entre autres la synthèse d’androgènes et la prolifération des cellules des glandes sébacées.

La flore cutanée déstabilisée, Notre microbiote cutané lorsque en parfait équilibre permet de protéger notre peau des invasions pathogènes.

La flore cutanée, les bonnes bactéries contre les mauvaises. La peau et sa microflore cutanée commensale permettent de prévenir un certain nombre de colonisations et infections, La microflore résidente permet de protéger l’hôte contre les infections tout simplement par sa présence.

Une variation trop importante de pH peut alors avoir un impact sur la flore bactérienne. Or des activités qui nous semblent tout à fait anodines, telles que prendre une douche avec un gel douche classique, peuvent être l’équivalent d’un ouragan pour les microbes vivant sur notre peau, endommageant cet écosystème naturel et perturbant la composition microbienne résidente. Il est donc essentiel de veiller à choisir des produits nettoyants respectueux des différents constituants de notre peau et de son microbiote cutané de façon à pouvoir en préserver la santé, la beauté et le bien-être.Il est à noter que de faire trop souvent usage d’agents nettoyants peut affecter notre flore, notre sébum contient naturellement des agents bactéricide.En 2017, l’équipe du docteur R. Gallo de Californie a montré qu’en favorisant la croissance d’une souche bactérienne bénéfique, tel le Staphylococcus epidermidis, on observait une réduction du nombre de bactéries du type Propionibacterium acnes qui est associé avec un problème d’acné 47.  Soit spécifié que le Staphylococcus epidermidis se nourrit de sébum et peaux mortes.

Les hormones sont le chef d’orchestre des glandes et elles influencent les glandes sébacées à produire encore plus de sébum que d’habitude.

  • Les stress qui influence les hormones et les réactions inflammatoires.
Les solutions à l’acné

Le laser et les IPL qui agissent par dommages thermique atrophient les glandes sébacées et détruisants les bactéries, la chaleur créée va aussi agir sur les pores de peau en les contractant et oui le corps se défend!

La thérapie photodynamique  implique une lumière et un médicament qui pénètre dans les glandes sébacées. Le médicament y décuplant la sensibilité à la lumière, la combinaison médicament- lumière devient très phototoxique détruisant la bactérie et freinant l’activité des glandes sébacées ainsi que la production du sébum.

Les médicaments comme les antibiotiques qui détruisent la bactérie de l’acné, l’Accutane qui atrophie la glande sébacée ce qui diminue grandement la production de sébum mais qui agit aussi sur tout le système hormonal et qui comporte plusieurs effets secondaires à faire réfléchir.

Les peelings chimiques qui fait peler la peau en surface ce qui apporte un effet intéressant au début mais le peau garde une mémoire et se protège en recréant sous peu une couche cornée plus épaisse. Il est à noter que le liquide du peeling ne sélectionne pas les bonnes des mauvaises cellules à détruire ce qui comporte un risque d’inflammation et d’effets secondaires et un épaississement à court, moyen terme selon l’intensité du traitement choisi.

La dermabrasion qui agit en sablant la surface de la peau de façon mécanique plutôt que chimique. On peut la comparer au peeling chimique en terme d’effets.

Les produits à base de peroxyde qui évidemment apporte une bonne dose d’oxygène à la peau ce que rebute notre bactérie P. acnes.

Le soin biocompatible Davincia contre l’acné est un vrai curetage, il libère  la peau de ses surcharges de façon intelligente et respectueuse de l’intégrité biologique. Les enzymes et les minéraux contenues dans ce traitement naturel de l’acné permettent un nettoyage en profondeur et agissent aussi comme anti-inflammatoire sur les lésions actuelles ce qui accélère la guérison. En libérant la peau de ses matières mortes, excès de sébum, points noirs et têtes blanches, la peau purifiée devient plus forte et mieux oxygénée, conditions que notre bactérie p. acnès n’apprécie pas. Certains actifs de cet unique soin vont moduler naturellement la sécrétion de sébum, installer un ph idéal par conséquent, un équilibre naturel et durable. Ce soin anti-acné contient également des probiotiques et des nutriments essentiels qui rendent la peau plus résistante face aux bactéries pathogènes invasives. Cette formule étant totalement respectueuse et non invasive, permet enfin d’obtenir des résultats tangibles, durables et sans effets secondaires ou rebonds.

La crème Curativo acné de Davincia permet d’hydrater la peau grasse tout en la laissant respirer, elle contient des agents antibactériens de l’acné et aussi des substances qui favorisent une bonne cicatrisation des tissus affectés par les boutons de l’acné. Enfin une solution saine et rapide pour les peaux grasses et acnéique.

Au final, si on voyait les choses autrement;

Miser sur l’agent causal, les symptômes …

ou gérer la source même en favorisant un meilleur terrain?

Nathalie Forget ND.A.

Conférencière et coach en entrepreneuriat féminin
Fondatrice de Davincia