Des produits de beauté toxiques pour nous et pour l’environnement

Des chercheurs américains ont trouvé, parmi quelques 82 000 ingrédients utilisés dans les produits de soins personnels, qu’un ingrédient sur huit est un produit chimique industriel.
Un ingrédient sur huit

Des chercheurs américains ont trouvé, parmi quelques 82 000 ingrédients utilisés dans les produits de soins personnels, qu’un ingrédient sur huit est un produit chimique industriel.

L’ampleur des dégats

À ce jour, plus de 100 000 substances chimiques industrielles sont en libre circulation sur le marché.  Leur production mondiale est rendue à plus de 400 millions de tonnes aujourd’hui.  Beaucoup de ces substances se retrouvent dans les produits cosmétiques et d’usage courant.

La plupart de ces substances chimiques ont été commercialisées puisque la réglementation est permissive, cela sans évaluer leurs impacts sur la santé et l’environnement, encore moins leurs impacts à long terme.  En conséquence, un nombres de ces ingrédients nuisibles utilisés dans les produits de consommation courante interfèrent avec les écosystèmes et avec l’organisme vivant, et peuvent surtout être nuisibles pour notre santé. Comme ces substances chimiques s’échappent des produits, nous les diffusons dans l’air, notre corps les absorbe lors de chaque application d’un produit cosmétique sur notre peau.  Nous subissons indirectement une véritable exposition invisible et régulière aux substances toxiques utilisées par les fabricants!

L’impact sur l’environnement et l’effet boomerang sur nous

La plupart du temps, ces produits sont utilisés sous la douche et finissent pas polluer nos lacs et rivières.  Le problème ne se limite pas seulement au site de production, chacun des produits de consommation, selon sa composition, peut être le vecteur de diffusion de ces substances dans l’environnement.  Ces substances dangereuses affectent l’ensemble de la faune, de la chaîne alimentaire jusqu’à l’humain.

Nos urines comme preuves scientifiques

Réalisée par des chercheurs du Center for Environmental Research and Children’s Health (CERCH) de l’École de santé publique de l’Université de Berkeley, une étude à démontrée la présence d’agents chimiques dans les urines de jeunes femmes utilisant fréquement des produits de beauté cosmétiques.  Les chercheurs ont noté qu’en faisant arrêter l’usage les produits cosmétiques courant chez ces femmes durant 3 jours, le taux de concentration de différents agents chimiques ont chuté en moyenne de 35%.

Les grandes catégories de produits chimiques des cosmétiques et leurs dommages sur la santé des humains

Les ingrédients chimiques comme les stabilisateurs, les émulsifiants, les parfums de synthèse, les colorants et certains autres produits chimiques sont pointés du doigt.  Beaucoup sont des perturbateurs endocriniens catégorisés de reprotoxiques (portant atteinte à la reproduction) et d’autres sont cancérigènes ou simplement allergisants.

Voyez la liste des principaux produits toxiques à surveiller dans ce billet  Comment lire l’étiquette d’un produit cosmétique et reconnaitre les ingrédients les plus dangereux.

Pourquoi les fabricants utilisent des produits chimiques pour les cosmétiques?

Pour offrir aux consommateurs une odeur, une apparence, une texture agréable et aussi pour assurer une meilleure durée de vie des produits. Malheureusement beaucoup cherchent à diminuer les dépenses et les complexités de fabrications en faisant usage d’ingrédients de qualités inférieures.  Les ingrédients naturels sont souvent plus rares et moins facile à employés dans les formules qui répondent aux critères sexy des consommateurs, ils en demandent donc plus de temps aux chercheurs ($$) pour développer des crèmes naturelles qui répondent aux goûts et exigences des consommateurs (nous).

Les produits d’usage courants sont partout, c’est à nous de faire des choix, de faire pression sur les fabricants afin qu’ils procèdent de façons plus écoresponsable puisqu’en bout de ligne c’est nous qui en payons le prix.

Participez, vous aussi, téléchargez la liste des agents toxiques à éviter.

Nathalie Forget ND.A.

Conférencière et coach en entrepreneuriat féminin